L’impact réel des problèmes informatiques sur votre entreprise

L’impact réel des problèmes informatiques sur votre entreprise

La place qu’occupe les ordinateurs et autres appareils connectés dans notre vie n’est plus à débattre. A plus forte raison, l’informatique dans sa globalité est la colonne vertébrale des entreprises de part le monde. Du premier contact avec vos clients, à la gestion de votre comptabilité, le numérique s’est imposé comme un atout dans le développement de l’activité entreprenariale.

Cette dépendance à l’outil informatique à un revers des plus incommodant : la panne informatique.

Les grandes entreprises investissent chaque année plusieurs millions d’euro dans des divisions informatiques au sein de leur établissement. Mais qu’en va-t-il du côté des PME ?

Il faut rester conscient qu’une PME ne peut pas se permettre d’investir un tel budget dans la maintenance de leur parc informatique. Etant plus flexibles, les petites entreprises préfèrent faire appel à un réparateur au moment de l’incident afin de limiter les coûts.

Mais le coût d’une panne informatique ne se limite pas à la facture du technicien post incident.

Plus bas dans cet article, nous allons détailler les points à prendre en compte pour estimer le coût que représente une panne informatique pour votre société.

Que coûte une panne informatique à votre entreprise ?

Selon une étude mené par le cabinet de conseil Opinium (Lire l’article), 38 % des patrons d’entreprises estiment que les pannes informatiques sont à l’origine d’importante frustration au seing de leur entreprise. L’étude menée auprès des entreprises françaises montrent qu’entre les coût directe et indirecte, les problèmes informatiques coûtent en moyenne 97.000 € par an à leur entreprise.

Nous détaillerons un peu plus loin les coût directe et indirecte. Ce qui est important de retenir de cette enquête, c’est l’impact que produit les problèmes informatiques sur la dynamique et la productivité de votre affaire.

Les coûts directs

Comme dis plus haut, certains coûts sont évidents. Cela couvre en général les coûts liés à l’intervention d’un technicien. En moyenne, l’intervention d’un technicien sera facturée environ 50€ de l’heure. En comptant les frais de déplacement ainsi que l’a durée de l’intervention, vous atteindrez facilement 100€ hors TVA au minimum. Ce prix ne prend pas en compte une éventuelle panne matériel qui nécessitera d’y ajouter le prix de la pièce. Nous parlons bien évidemment là d’une moyenne. La tarification d’une assistance informatique peut être plus ou moins élevée selon la ville où vous vous trouvez. En cas de perte de données, les frais liés à la récupération et la restauration de informations perdues tourne autour de 1000€ (sans garantie de réussite)

Les coûts indirects

Il est évident que même s’il a un coût la panne en soi n’est que le haut de l’iceberg. Le vrai coût réside dans les frais afférents et le manque à gagner.

Une enquête menée par l’agente Coleman Parkes en Europe montrent clairement les frais qu’engendrent une panne informatique (Lire l’article). Cette étude met en évidence les charges liées à la perte du temps de travail, de la perte de performance, ainsi qu’à la surcharge créée par une interruption des services informatiques. En Belgique, cette perte de temps s’estime en moyenne à 560 heures de travail, ceci équivaut à 70 jours de travail. Pour vous donner une idée, cela fait 3,5 mois de travail temps plein (5j/7).
Les coûts indirecte sont énormes, même en se basant sur le plus bas salaire légal, cela engendre un déficit de 10.000€ annuel minimum pour une PME de moins de 10 personnes.

Le second coût indirect, très variable, concerne le manque à gagner et l’image de votre entreprise vis-à-vis de vos clients. Les retards engendrés par les pannes informatiques causent des frustrations chez vos clients. Cette frustration pourrait vous faire perdre la confiance de votre client.

Que faire ?

Malheureusement, la solution miracle n’existe pas.
Même en investissant sur du matériel hors de prix nous ne serez pas à l’abri d’une panne informatique. En 2018, une mise à jour fournis par Microsoft a causé des dommages importants et des pertes de données des millions d’ordinateur dans le monde (Lire l’article).

Ce qui est possible en revanche, c’est de prévenir ces incidents informatiques. Une mise en place d’action proactif (Monitoring), vous pourrez prendre des actions avant que les incidents se produisent. Pour les plus grosses pannes informatiques, des systèmes de sauvegardes vous permettront de minimiser la durée d’indisponibilité. En investissant intelligemment, vous pourrez réduire drastiquement les coûts indirects lié aux pannes informatiques.

Vous recherchez des solutions ou vous avez besoin d’information complémentaire ?
Contactez-nous

Partagez

À propos de l’auteur

Ceylan Top administrator